Un sentiment plus fort que la peur

Un sentiment plus fort que la peur – Marc Levy

Un sentiment plus fort que la peur – Marc Levy

Les plus : Une intrigue intéressante et d’actualité / le rythme de l’intrigue est prenant / le style de Marc Levy est simple et agréable à lire

Les moins : L’histoire personnelle des principaux personnages manque d’explications ou d’intérêt

A Retenir : Un roman agréable à lire, un complot bien pensé.

 


Résumé

Dans un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc, Suzie Baker retrouve un document. Le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains. Entraîné par l’énigmatique et fascinante Suzie, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme. Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu’à toucher du doigt l’un des secrets les mieux gardés de notre temps.


Mon avis

Je me souviens d’une professeur de français en 3ème qui qualifiait Marc Levy de littérature de plage: roman facile d’accès à grande distribution, pauvre de style et de qualité rédactionnelle. Cette définition m’est restée suffisamment ancrée pour que je sois encore aujourd’hui une grande sceptique face à ses romans. Par conséquent j’ai toujours un peu d’appréhension quand je commence un roman de Marc Levy. Mais ceux que j’ai choisi m’ont convaincu d’y retourner de temps en temps. 

J’ai trouvé dans ce livre un suspens autour d’un complot international qui tient la route. On y découvre un projet effrayant qui amène à réfléchir sur le pouvoir des gouvernements qui nous entourent ; sur leur fiabilité et sur le contrôle des informations que l’on reçoit. D’autre part, les protagonistes ont leurs problèmes bien à eux, si contemporains que l’on peut s’y identifier. après tout, tout le monde à des problèmes de cœur ou de famille. 

Toutefois l’histoire de ces personnages, leurs démons et leurs peines m’ont parfois gênés dans l’avancée de l’intrigue. J‘ai trouvé que certaines de leurs altercations étaient sans intérêt pour l’histoire, l’auteur ne s’attarde d’ailleurs pas à expliquer ces instants. C’est dommage j’aurais aimé trouver des éléments plus attachants sur eux, en refermant ce livre je n’ai eu aucun regret à quitter ces héros.


Interview de l’auteur sur TV5 Monde


Citations

« L’appétit du pouvoir est incontrôlable et corrompt les plus belles intentions. »

« Ni la neige ni la pluie; pas plus que la chaleur ou l’obscurité de la nuit; n’empêcherait ces messagers d’accomplir la ronde qui leur a été confiée. »


Lu du même auteur

Sept jours pour une éternité – Les enfants de la liberté – Une autre idée du bonheur Le premier jour et la première nuit Le voleur d’ombre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :