Quand sort la recluse

Quand sort la recluse – Fred Vargas

Quand sort la recluse – Fred Vargas

Les plus : Un page turner, bien écrit et de multiples intrigues assez glauques

Les moins : Parfois il faut s’accrocher un peu

A retenir : Un bon polar à mettre dans vos valises cet été!


Résumé

«- Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence.
– Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle.
– Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
– Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net, je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
– Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ?»


Mon avis

Quand sort la recluse 2

 

Depuis sa sortie Quand sort la recluse me faisait de l’oeil. Il était toujours présent au détour d’une librairie, en version audio. Du coup quand je l’ai vu disponible en poche juste avant un déplacement professionnel je n’ai pas hésité une seconde et je l’ai pris pour l’avion. Quelle magnifique idée.

En effet, je me suis régalée avec cette histoire. 

Pour commencer ce fût un vrai plaisir de découvrir Fred Vargas, je n’avais jamais rien lu de cette auteure et j’ai vraiment aimé son style. Ensuite, je me suis plongée dans cette histoire et je n’ai pas vu les pages passer. Le commissaire Adamsberg se lance dans une enquête bizarre, non officielle sur des intuitions et des incohérences. Au fil des pages on comprend qu’il a peut-être raison mais pas pour les raisons qu’on imagine. C’est additif, j’avais vraiment envie de connaître le dénouement de cette énigme. En plus, l’auteur nous présente chaque personnage et je me suis attachée a chacun d’eux car si différents soient-ils, ils forment une équipe qui fonctionne étonnamment bien.

En résumé, si vous passez devant Quand sort la recluse et que comme moi il vous fait de l’oeil, achetez-le, louez-le et dévorez ce roman à l’ombre d’un arbre l’été ou bien au chaud sous votre couette l’hiver. C’est un vrai délice.


Citations

« Les doubles des clefs de voiture fait partie des objets qui nous crétinisent. Au point que leur perte nous affecte, comme un pilier de sécurité qui s’effondre. »

« -Il fume , Voisenet ? demanda Veyrenc .
– Non. Peut-être qu’il l’a volée à son fils .
-Il n’a pas de fils .
-Alors je ne sais pas .
-Tu as connu Balzac ?
-Non, Louis. L’occasion ne s’est pas présentée .
-Et bien tu regardes Voisenet, tu vois Balzac. Il n’a pas ses sourcils froncés, il n’est pas aussi gros, mais ajoute une moustache noire et tu vois Balzac.
-Alors Balzac n’est pas mort tout compte fait .
-Tout compte fait non.
-C’est réconfortant. »

« -Je vais marcher, lieutenant.
-Je comprends, commissaire.
-Les secousses de la marche, de la déambulation, mettent en mouvement les micro-bulles gazeuses qui se promènent dans le cerveau. Elles bougent, se croisent, se cognent. Et quand on cherche des pensées, c’est une des choses à faire. »

 


Autres polars à découvrir sur le blog

La disparition de Stephanie MailerJusqu’à ce que la mort nous unisseDix petits nègres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :