Les âmes croisées - Pierre Bottero

Les âmes croisées – Pierre Bottero

Les âmes croisées – Pierre Bottero

Les plus : Le monde imaginé par l’auteur est impressionnant / L’héroïne attachante / De petites leçons sont transmises

Les moins : C’est un peu léger/ un peu court / un peu étrange

A Retenir : Une agréable histoire sur le courage, l’affirmation de soi, le pardon et les injustices.


Résumé

 » Qui veux-tu être, Nawel ? Qui veux-tu vraiment être ? 
Elle le savait désormais
– Je me nomme Nawel Hélianthas
Un vœu, un simple choix,possédait-il le pouvoir d’orienter une existence entière?
– Je sollicite le droit et l’honneur de revêtir ….
Un mot, un unique motpouvait-il devenir une clef ? »


Mon Avis

Je suis très sensible à l’écriture de Pierre Bottero. Effectivement, j’aime beaucoup ses univers, ses personnages, les leçons de vie qu’il transmet au travers de ces textes. Je suis charmée par ses romans. Quel dommage qu’il soit décédé accidentellement. C’est encore plus ennuyeux après avoir lu les Âmes croisées car ce roman mériterait une suite et un travail plus en profondeur.

Cette fois-ce, c’est une histoire « one-shot ». En effet, l’auteur nous entraîne dans un monde étrange magique et technologique. Dans cette ce monde, de jeunes gens sont préparés à intégrer les hautes sphères de leur société. Ils vont devoir choisir leur voie et évidemment tout ne va pas se passer comme prévu. Puisque l’héroïne va se rebeller contre les inégalités et la dictature de sa famille.

Ce roman est principalement constitué de leçons de vie. Mais c’est tout de même un moment de lecture très agréable. Je ne peux pas rajouter grand chose à propos de cette lecture, parce que pour moi elle ne se suffit pas vraiment à elle-même. J’aurais voulu lire une suite qui malheureusement n’existera jamais.


Citations

« La vie est un chemin qui se parcourt dans un seul sens […] La reprendre à zéro est impossible. On peut choisir sa destination, réfléchir quand on arrive à une intersection, ralentir, accélérer, décider de ne plus refaire les mêmes erreurs, on ne revient jamais en arrière. »

« Vivre c’est se mettre en danger, réalisa-t-elle. De la même façon qu’apprendre à marcher c’est d’abord accepter l’idée de tomber. »

« Le sage et le lâche ont en commun l’art de la fuite. Bien prétentieux celui qui se permet de les juger. »


Autres romans de Pierre Bottero

Le Pacte des Marchombres La quête d’EwilanLes mondes d’EwilanL’Autre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :