Le Paris des merveilles

Le Paris des merveilles – Pierre Pevel

Le Paris des merveilles – Pierre Pevel

Les plus : 3 romans bourrés d’actions, de poésie, d’amour et de magie

Les moins : Trop court, j’aurais aimé une 4ème histoire

A retenir : Le Paris des merveilles porte excellemment bien son nom


Résumé

Dans l’univers d’Ambremer, il existe des passerelles entre l’OutreMonde, le monde magique, onirique et le monde des humains. La guerre civile entre fées, dragons et les différentes créatures soutenant l’un ou l’autre camp a eu des répercussions sur le monde des humains : depuis la Renaissance l’existence de l’OutreMonde est connue de tous et les magiciens sont devenus des personnalités publiques importantes. Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres.  Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…


Mon avis

Ces 3 romans qui constituent Le Paris des merveilles sont de véritables coups de coeur. Je vous les conseille vivement si vous êtes à la recherche d’histoires pour vous évader. Pour commencer, Pierre Pevel à une plume très agréable, pleine de poésie. Ça ne m’arrive pas très souvent, mais j’ai noté beaucoup de passages, des réflexions sur la vie, l’amitié, l’amour qui sont plein de bon sens. Et puis, j’ai apprécié le rythme de ces romans qui sont animés par l’intrigue. En fait, on suit Griffont à travers 3 enquêtes semi-policières, semi-magiques. Mais on suit aussi l’histoire de sa relation avec Isabel et cet aspect apporte beaucoup de malice et de tendresse.

De plus, le choix de l’auteur pour la belle époque est très judicieux car ça apporte une dimension romanesque à toute l’aventure, le côté grande dame d’Isabel, Griffont le gentleman, le chat snob etc. Tous ces piliers de l’histoire m’ont happée à une vitesse impressionnante. Je crois qu’à peine la seconde page tournée j’étais déjà complètement convaincue par cette trilogie. En fait, j’aurais même aimé qu’elle se prolonge un peu. Mais parfois une bonne histoire est justement bonne parcequ’elle sait s’arrêter. 

En conclusion, foncez vers Le Paris des Merveilles : Les enchantements d’Ambremer, L’élixir d’oubli et Le royaume immobile sauront vous séduire.


Citations

« Combien de poètes et ménestrels contèrent ces voyages ? Assez pour être entendus, sans doute. Trop peu pour être crus. À l’époque déjà, les esprits sages niaient l’existence de l’OutreMonde et de ses prodiges. Et les mêmes, aujourd’hui, continuent doctement à vouloir peindre nos rêves en gris… »

« On ne se console jamais vraiment de rien. On supporte, on pardonne où on oublie, c’est tout. »

« – Vous êtes têtu, monsieur de Castelgriffe.
– Les idées ne sont jamais fixes quand elles sont droites. »


Autres romans fantastiques ou fantasy à découvrir sur le blog

The Mortal InstrumentsLa huitième couleurLe livre de perleEllana, le pacte des March’ombres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :