Romans adultes

Le huitième sortilège – Terry Pratchett

Le Huitième Sortilège – Terry Pratchett

Les plus : Plus simple, plus dynamique que le premier tome / Assez drôle

Les moins : Un peu trop court!

A Retenir : Un deuxième tome qui clôture les aventures de Rincevent drôle et surprenant


Résumé

Octogénaire, borgne, chauve, édenté, Cohen, le plus grand héros de tous les temps réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ?

Car une étoile rouge menace de percuter le Disque-monde, dont la survie repose sur le sorcier calamiteux : dans son esprit brumeux se tapit le Huitième Sortilège…
Avec une distribution prestigieuse dans les seconds rôles : le Bagage, l’In-Octavo, Herrena la Harpie, Kwartz le troll, Trymon l’enchanteur maléfique et, naturellement LA Mort.
Une aventure fantastique sans précédent. Ou peut-être une gigantesque fumisterie, plus encore que La Huitième Couleur.


Mon avis

Aujourd’hui, je vous présente la suite des aventures de Rincevent. Nous l’avions laissé à la fin de « La Huitième couleur » prêt à être éjecté du Disque-monde. Finalement c’est bien vivant, perdu au milieu d’une forêt d’arbres qui parlent que nous retrouvons notre anti-héros dans « Le huitième sortilège ». Pourchassé, recherché, perdu mais en vie et usé par tous ces voyages il essaie de rentrer chez lui. Une immense étoile rouge inquiète les habitants du disque et les plonge dans une folie dévastatrice qui remet complétement en doute la magie de ce monde.

Il semblerait que Rincevent puisse résoudre la situation et rétablir l’équilibre du monde grâce au Huitième sortilège qui est bloqué dans a tête.Quel plaisir j’ai eu de retrouver les personnages de cette histoire. Après des débuts laborieux dans ma lecture du 1er tome, j’ai finalement été conquise par cet univers, ses habitants, ces héros, et ces imbéciles. J’ai ri lors de certains passages cocasses et j’ai espéré qu’ils s’en sortent à chaque péripétie. J’ai presque versé ma petite larme sur les dernières pages. « La huitième couleur » et « Le huitième sortilège » ont constitués des lectures fascinantes.

Comment ne pas s’attacher aux personnages qui ont tous leur caractère propre et leur humour? Ou comment ne pas retrouver dans notre actualité l’hérésie qui peut emporter une foule inquiète? Et comment ne pas avoir envie de parcourir le monde à dos de rocher volant? On a presque envie d’entrer dans ce monde, de rencontrer la mort et sa fille. On aimerait converser avec les trolls et visiter la bibliothèque des mages.

Conclusion

J’apprécie que sur les 34 de Terry Pratchett, les histoires se suivent, mais pas sur des milliers de tomes. J’ai adoré ces 2 romans mais leur complexité ne m’a pas donné envie de me replonger immédiatement dans cet univers. Je vais lire d’autres choses avant de retourner sur le Disque-Monde. Par contre, j’y retournerai c’est certain et avec grand plaisir! Si vous êtes adeptes de Fantasy, je ne peux que vous conseiller ces histoires et cette saga. Accrochez vous un peu, les difficultés valent le détour!


Autres romans de Terry Pratchett

La Huitième couleur

Laisser un commentaire