Femmes YA

La place des femmes dans la littérature Young Adult

La place des femmes dans la littérature Young Adult

En mars dernier à l’occasion du Salon du livre de Paris édition 2018, j’ai participé à une rencontre à la Médiathèque  la canopée des Halles sur le thème des figures féminines dans la littérature Young Adult. 

Retour sur une conférence intéressante


Les organisatrices ont invité 2 auteures pour animer ce « débat », ou plutôt cette discussion. Plusieurs questions ont été soulevées : Quelle est la perception des filles dans la littérature YA. Est-ce que d’anciennes héroïnes telle que Scarlett O’Hara ou les 4 filles du Dr. March peuvent être considérées comme des actrices du genre YA? Quelle est la frontière entre la littérature et le genre YA?

Voici les grandes idées qui en sont ressorties 

Pour commencer, les filles/femmes de la littérature Young Adult sont souvent des personnages puissants qui vivent de nombreuses aventures. Leur puissance se traduit généralement par des attributs d’hommes. En effet, elles sont souvent en tenue de combat, elles apprennent à se battre, à se défendre etc. Mais surtout, leur puissance, c’est leur indépendance. Ensuite, les romans YA sont très souvent des romans d’initiation, d’apprentissage dans lesquels le lecteur suit l’évolution physique et psychique des héroïnes. Cette caractéristique tend à transformer les personnages féminins. En effet, on part souvent d’une figure de victime vers une image de battante, de conquérante parfois.

La réflexion s’est arrêtée là. La suite de la discussion s’est orientée vers la présentation de 4 romans de la littérature YA que je n’ai pas lu. L’un était sur les femmes qui ne souhaitent pas être féministes. L’autre sur le déni de grossesse. Le dernier plus dystopique sur les injustices de naissance.

C’était une réunion intéressante bien qu’elle eut méritée d’être plus poussée. J’aurais aimé qu’on invite les participant(e)s à prendre connaissance des romans évoqués avant d’en discuter. Et puis, la présence d’expert(s) en féminisme aurait été constructive. Enfin bref.

Maintenant, mon avis

Je ne suis pas d’accord avec tous ces éléments. Vous le savez peut-être déjà : je lis beaucoup de romans fantasy, fantastique ou de science-fiction. Et je ne trouve absolument pas les héroïnes victimisées. Je conviens tout à fait qu’au début des romans les filles sont un peu paumées voir carrément au fond du gouffre parce qu’elles ont perdu leurs parents ou qu’elles subissent une tragédie ou qu’elles ne savent pas trop quoi faire de leurs vies. Mais ça n’en fait pas des victimes pour autant. Encaisser les aléas de la vie ou chercher sa voie ne signifie par forcément qu’on est la victime de quelque chose.

Finalement, pour moi, les femmes de ces romans sont des héroïnes dès le départ. Et ce sont leurs actes mais surtout leur raisonnement qui les propulse au rang d’héroïnes. J’ai tout un tas d’exemples : Ellana du Pacte des March’Ombres, Hermione d’Harry Potter, Clary de The Mortal Instruments. De mon point de vue ces demoiselles n’ont jamais été des victimes. Mais par contre elles sont très souvent habillées en hommes. Là dessus, je suis d’accord!

En revanche c’est évidemment de leur indépendance qu’elles tiennent leur puissance. Elles savent se débrouiller seules. Elles avancent, prennent des décisions et c’est cette caractéristique qui les grandit. Je trouve que les femmes de littérature YA, en tout cas dans les romans que je lis, sont un peu des guides pour toutes les autres femmes. Elles nous montrent la bonne voie. Pas la voie parfaite, toute belle et sans écarts mais le chemin vers la liberté, l’amour, le bonheur.

Quelle incidence?

Si j’ai tenu à vous partager cette conférence et les grandes idées qui ne ressortent, c’est surtout pour mettre ces idées en perspective de la réalité. Chaque jour, je repense un peu à elles. toutes ces femmes me guident. Elles m’inspirent et me donnent du courage ou de l’énergie dans les mauvais moments. Et je trouve très important que les romans et leurs personnages continuent de nous influencer même quand la lecture est finie. L’apprentissage des héros peut aussi être le nôtre. Quoi de mieux qu’une inspiration si puissante à portée de main?


Qu’en est-il pour vous? Les héroïnes ça vous parle? Le féminisme? La discussion est ouverte donc lancez-vous!

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :