Kilomètre zéro

Kilomètre Zéro – Maud Ankaoua

Le chemin du bonheur

Les plus : Un apprentissage constructif et quotidien

Les moins : Il y a des défauts majeurs dans le scénario mais au fond ce n’est vraiment pas le sujet

A retenir : L’état de bonheur, ça commence maintenant.


Résumé

Maëlle, directrice financière d’une start-up en pleine expansion, vit le rythme effréné de ses journées. Sa vie se résume au travail, au luxe et à sa salle de sport. Ses rêves… quels rêves ? Cette vie bien rodée ne lui en laisse pas la place jusqu’au jour où sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service. Question de vie ou de mort. Maëlle, sceptique, accepte la mission malgré elle. Elle rejoint le Népal, où l’ascension des Annapurnas sera un véritable parcours initiatique. Quand la jeune femme prend conscience que la réalité n’est peut-être pas celle que l’on a toujours voulu lui faire croire, c’est sa propre quête qui commence. C’est au cours d’expériences et de rencontres bouleversantes que Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie.


Mon avis

Kilometre zero

J’ai découvert ce roman grâce à Babélio qui m’a envoyé le livre de Maud Ankaoua et m’a conviée à la soirée de rencontre. En fait, je me suis arrêtée sur ce roman parce qu’il allait me faire voyager. J’aimerais beaucoup partir en trek au Népal un jour. Bref. Mais quand j’ai commencé la lecture j’ai pris conscience que ce roman avait une autre dimension. Celle de nous éveiller à la vraie conception du bonheur.

Rencontre avec l’auteure

Avant de vous donner mon avis sur ce texte, je voudrais vous retranscrire une partie de la conférence de présentation qu’a donné l’auteure. Cela va me permettre de vous la présenter un peu (car c’est son premier roman) et c’est une bonne introduction à la notion de « Développement personnel » qu’il y a dans ce livre.

Donc Maud Ankoua est diplômée de Sciences Po. Elle intègre les relations humaines au cœur de toutes ses actions, même au sein des entreprises dans lesquelles elle exerce. l’élément qui a déclenché l’écriture de ce roman c’est un voyage au Népal. En effet, au bord du burn-out elle est partie faire un trek qui l’a aidée à se recentrer sur elle-même et sur ses valeurs. Et vous pouvez déjà le constater, Kilomètre Zéro est un roman qui s’inspire énormément du vécu de l’auteure.

Alors, et ce roman?

Dans ces pages elle a intégré des années de lectures, d’apprentissages et de rencontres. Kilomètre zéro est un roman plus qu’un guide de bonne conduite car le simple fait qu’il y ait une histoire, un fil conducteur, ça permet de se détacher. Finalement c’était plus simple pour évoquer des questions compliquées ou douloureuses. En plus, ça laisse au lecteur la liberté d’en faire ce qu’il veut, d’y voir une simple histoire de voyage ou un véritable enseignement. 

Ce roman véhicule beaucoup d’idées majeures. Dans Kilomètre Zéro, ce qu’il faut retenir c’est que l’état de bonheur (car oui c’est un état d’esprit) c’est une philosophie. En fait, c’est routinier, ça n’arrive pas du jour au lendemain, c’est une chose à laquelle il faut prêter attention quotidiennement et ça demande du courage. D’ailleurs, ce livre souligne l’importance de vivre dans le moment présent, sans essayer d’imaginer l’avenir ca le seul temps possible au bonheur, c’est le présent. 

Ensuite, Maud Ankaoua nous invite à comprendre l’héroïne pour ne pas reproduire ses erreurs. C’est à dire ne pas vivre à travers ses peurs, ne pas se laisser happer par le quotidien ou ne se focaliser que sur les choses que l’on n’a pas. Enfin, Kilomètre Zéro nous initie à la philosophie Bouddhiste qui est inspirante pour l’auteure. Cette dernière écrira sûrement un second roman dans le même esprit s’il lui reste des choses à partager. 

Ce que j’en ai vraiment pensé

Pour commencer il faut savoir que je ne lis pas de livres sur le thème du développement personnel. D’abord parce que je n’ai pas vraiment le temps et qu’à choisir entre une histoire et un dictat le choix est vite fait. Ensuite, parce que je les considère comme des diktats. Vous voyez le genre? Fais-ci, fais-ça comme ça tu seras plus gentil, maigre, heureux, tu vivras plus vieux, tu seras plus en forme etc. Non merci mais je ne peux pas lire ça alors que je me mets déjà des petites routines en marche pour essayer de m’auto-améliorer. Et c’est sans compter les diktats populaires et les conseils des autres.

Dans ces conditions, vous comprenez un peu mieux ma perplexité au début de ma lecture. En fait non, le début ça allait, l’héroïne accepte de partir à l’autre bout du monde pour sauver son amie; c’est un peu gros mais je marche. Puis commence le périple et le début des enseignements et là ça allait moyen dans mon cerveau. Devais-je arrêter ou poursuivre ce roman? Mais j’ai continué. Et vous savez pourquoi? Parce que c’est un roman justement. Donc, une histoire! Et que comme toute bonne histoire on a envie de connaître la fin. 

J’ai bien fait. Effectivement Kilomètre zéro est ponctué d’enseignements. Mais ces enseignements ne sont en rien moralisateurs. En fait ce sont pleins de réflexions très positives, des conseils pour orienter son état d’esprit. En plus, ils sont disséminés au milieu des épreuves qu’affronte l’héroïne au cours de son trek donc mis en perspective d’une vraie situation je les ai acceptés. Avec un peu de recul, Kilomètre Zéro c’est le livre qu’il me fallait au bon moment. J’y ai appris plein de choses. Chaque jour j’essaie de me souvenir de certaines astuces pour voir mon quotidien de la meilleure manière possible. 

Le lire ou ne pas le lire?

Le lire! Sans hésitations. Kilomètre Zéro, c’est court, c’est bien écrit, c’est facile et ça fait du bien. D’ailleurs ça m’a fait du bien à moi et du coup à mon entourage parce que j’allais bien et que j’étais aussi disponible pour encourager les autres à aller bien. Donc lisez-le pour vous mais aussi pour les autres. Et puis relisez-le, plus tard, quand vous aurez un peu oublié le contenu mais que vous recommencerez à broyer du noir. Prenez-y ce dont vous avez besoin et partagez-le pour que d’autres y piochent aussi un petit bout de bonheur.


Citations

« Nous sommes seuls responsables de l’état d’esprit dans lequel nous décidons de vivre à chaque instant. […]
-Non, Maelle, tu n’es pas responsable de ses actes, mais de tes émotions et de ton mal-être. J’ai ressenti, comme toi, la peur de l’accident, puis j’ai cherché à contrôler mes pensées pour ne pas me laisser submerger par des sentiments négatifs qui se retourneraient contre moi. C’est ainsi que j’ai retrouvé mon équilibre. Si nous admettons que le bonheur prend naissance en nous et que rien ne peut le déséquilibré, nous verrouillons l’accès aux situations extérieures toxiques. Nous observons sans y ajouter de pensées polluantes. »

« Les seules vraies erreurs sont celles que nous commettons à répétition, les autres sont des occasions uniques d’apprentissage. Ne crains pas l’échec, car il est précurseur de la réussite. Sois audacieuse, l’amour implique le risque. Si tu es fermée, personne ne viendra te demander l’heure. »

« Tu viens de comprendre un point essentiel. Lorsque tu restes présente à ce qui arrive, tu vis l’instant. Tu profites des opportunités. Au contraire, dès que tu es prisonnière de tes pensées, elles te transportent dans le passé ou le futur avec toutes les angoisses qui en découlent. »


Et vous?

Si vous l’avez-lu, j’ai hâte de savoir ce que vous en avez pensé et ou se situe votre kilomètre zéro. Quel est votre chemin du bonheur? 

Si vous ne l’avez pas lu, courrez-y vite et surtout revenez me dire comment vous l’avez trouvé votre kilomètre zéro?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :