Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

 

Les plus : C’est très bien écrit / C’est drôle / C’est poignant / On veut connaître la fin à tout prix

Les moins : Je n’en trouve pas

A Retenir : Un excellent roman à dévorer et à partager

 


Résumé

« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. »
Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’immorale. Ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…


Mon avis

Je n’avais pas l’habitude de lire des romans à prix et puis je me suis laissée tenter. J’ai bien fait. Ce roman mérite son prix Goncourt. Il est très bien écrit, l’auteur nous invite dans un ascenseur émotionnel fantastique. On a peur, on sourit, on se réjouit on angoisse, on souffre avec les personnages de ce roman. En fait c’est à la fois un roman tragique et très bien pensé. Parler de la guerre 14-18 c’est sur ce n’est pas une base très joyeuse. Mais dès le départ on sent qu’on va vivre plusieurs des grandes injustices françaises qui ont eu lieu pendant et après cette tuerie.

Les termes utilisés sont saisissants, la détresse des survivants est palpable, leur folie aussi. Et pourtant leurs sentiments sont si vifs, que l’on s’attache très rapidement. Et cette supercherie, brillante idée, on en vient même à les comprendre et à les encourager. C’est un grand roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire.


Citations

« Il savait que la guerre n’était rien d’autre qu’une immense loterie à balles réelles dans laquelle survivre quatre ans tenait fondamentalement du miracle. »

« En le tenant contre lui, Albert se dit que pendant toute la guerre, comme tout le monde, Edouard n’a pensé qu’à survivre, et à présent que la guerre est terminée et qu’il est vivant, voilà qu’il ne pense plus qu’à disparaître. Si même les survivants n’ont plus d’autre ambition que de mourir, quel gâchis… »

« Avant guerre, elle les avait démasqués de loin, les petits ambitieux qui la trouvaient banale vue de face, mais très jolie vue de dot. « 


Interview de l’auteur


One Comment

  • Grybouille

    Hou Hou, le p’tit duc passant par là ne pouvait que conforter tes dires… Un magnifique roman sur des êtres humains qui sont aspirés par cette saloperie, la première guerre industrialisée et de plus mondiale. Penser s’en sortir indemne ? impossible, il n’y a que des survivants, brisés. A l’époque, on ne parlait pas d’aide psychologique. Nos anciens sont passés de la boucherie à la vie civile, pour ceux qui ont eu cette chance, du jour au lendemain. Et pour retrouver quoi ? Ceux qui les commandaient sur le front, les exploitaient dans les usines, Injustice… A lire d’urgence, merci pour ta chronique, @bientôt, Grybouille du « Léa Touch Book ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :